Casino-sans-telechargement.be Jouez au casino en Belgique sans télécharger de logiciel.

Un casino au Japon pourrait coûter jusqu'à 10 $ milliards

Par Jean-Pierre Durand, le 02/03/2017

Après de nombreux débats et de multiples controverses, le projet de loi visant à légaliser les casinos terrestres sur le sol japonais a finalement été adopté. Malgré tout, il faudra attendre jusqu’en 2022 pour voir émerger le premier établissement japonais. Bien entendu, les casinotiers les plus influents attendent avec impatience l’ouverture des dépôts de dossier afin d’obtenir une licence.

Le Las Vegas Sands revient à la charge

Parmi les opérateurs qui sont particulièrement déterminés à investir au Japon se trouve le Las Vegas Sands. Sheldon Adelson avait en effet massivement lutté à l’époque pour que le Japon légalise les casinos terrestres. Maintenant que le projet de loi est passé, l’homme d’affaires se dit plus déterminé que jamais. Selon lui, le marché japonais possède un énorme potentiel. Il pourrait même devenir le concurrent direct de Macao, la ville du jeu. Sheldon Adelson est ainsi prêt à dépenser des sommes folles pour s’assurer la plus grosse part du gâteau. Le premier casino de Las Vegas Sands sur le sol nippon pourrait couter jusqu’à 10 milliards de dollars. À noter que Las Vegas Sands n’est pas le seul à prévoir un investissement colossal pour être présente au Japon. Wynn Resorts et MGM Resorts sont également prêts à sortir le portefeuille pour s’assurer une présence sur ce marché prometteur.

Le Las Vegas Sands, un ogre d’investissement

Le Las Vegas Sands de Sheldon Adelson figure parmi les mastodontes du marché des casinos terrestres. Il possède plusieurs établissements de prestige à travers le monde comme à Las Vegas, Macao et Singapour. Il est également réputé pour ses investissements monstrueux. Le Marina Bay Sands de Singapour lui a par exemple couté près de 6 millions de dollars.  

Un casino au Japon pourrait coûter jusqu'à 10 $ milliards image

Derniers articles

Sites à voir !

Publicité