Casino-sans-telechargement.be Jouez au casino en Belgique sans télécharger de logiciel.

Le scandale politique qui secoue l'île de Malte

Par Jean-Pierre Durand, le 12/12/2019

L’île de Malte se retrouve au cœur d’une tempête médiatique sans précédent. Une affaire d’assassinat vient en effet d’éclater au grand jour et elle implique de nombreux élus. Parmi ceux-ci, on retrouve l’actuel Premier Ministre. Il a d’ailleurs remis sa démission et appelle les autres hauts responsables à suivre son exemple.

Une affaire sordide

Le scandale qui secoue actuellement le monde politique de Malte est digne des plus grands films d’action d’Hollywood. Tout commence en 2017 lorsqu’une journaliste d’investigation, Daphne Caruana Galizia, se rend sur l’île pour un reportage. Elle doit enquêter sur l’implication du Premier Ministre ainsi que d’autres personnalités haut placées dans les fameux Panama Papers. Pour rappel, il s’agit d’une série de documents qui ont permis de mettre en exergue plusieurs opérations de montages fiscaux au Panama. Plusieurs personnalités à travers le monde sont impliquées, dont certaines sont françaises.

Malheureusement pour Daphne Caruana Galizia, elle s’est révélée trop curieuse pour son propre bien. Durant son enquête, elle est assassinée à la voiture piégée. L’affaire a bien entendu fait beaucoup de bruit. Cependant, elle a pris une tournure inattendue durant le mois de novembre. D’après Malta Today, Yorgen Fenech, le propriétaire de la firme de casino Tumas Group a été arrêté alors qu’il tentait de fuir le pays à bord de son yacht. Durant sa garde vue, il a négocié son immunité contre des aveux. Il a accepté de dévoiler à la police certaines informations qu’il détenait sur le meurtre de Daphne Caruana Galizia. Malheureusement pour lui, les forces de l’ordre ont refusé sa proposition. Pire, elles l’ont prise comme la confirmation de son implication dans l’affaire.

Les plus hautes sphères impliquées

Après avoir appris l’incarcération d’Yorgen Fenech, plusieurs personnalités politiques ont annoncé leur démission. D’autres quant à elles ont été arrêtées par la police. Face à l’envergure prise par l’affaire, le Premier Ministre, Joseph Muscat, a décidé d’intervenir. Il a également démissionné et aurait déclaré : « Malte a besoin de commencer un nouveau chapitre et je suis le seul qui peut lancer le signal ». Ce discours semble donc valider l’hypothèse selon laquelle le meurtre de la journaliste a bien été commandité par le haut pouvoir de Malte.

Le scandale politique qui secoue l'île de Malte image

Derniers articles

Sites à voir !

Publicité